La photo est chez moi une passion qui s’est concrétisée par une carrière comme photographe à la Librairie Larousse. Conquis en 2004 par l’extraordinaire biodiversité  de la Nouvelle-Calédonie, je me mets, dès 2007, à photographier ses fleurs endémiques encore peu connues du grand public. Mon but est, si possible, d’en faire un livre.

Durant cinq années je fais de nombreuses sorties photographiques dans les maquis miniers du Sud, en forêt, en mangrove, etc. Jean-Marie Veillon, botaniste à l’IRD, m’identifie les plantes trouvées, au vu des photos. J’ai trouvé en lui cordialité, conseils et encouragements. Je le remercie pour son aide.

En mars 2012 je trouve un éditeur, Footprint Pacifique, dirigé par le photographe Mike Hosken, amoureux de la flore calédonienne. Pour compléter la collection réunie et la rendre encore plus représentative de l’ensemble floral exceptionnel des plantes locales, je fais appel à divers photographes de fleurs que je tiens à remercier pour leur participation gracieuse : Rémy Amice, Gildas Gateblé, Benoît Henry, Mike Hosken, Irène et Daniel Létocart, Alain Rio, Jean-Louis Ruiz. Ils apportent 55 photos. Je tiens à remercier aussi Julien Ringuet, correcteur et Stéphane Lardy qui m’a signalé toutes les floraisons qui ont eu lieu au Parc Forestier.

Pour les légendes, j’ai recherché, dans les ouvrages existants et sur le site Endémia, les informations indispensables au lecteur : Il s’agit surtout de la description succincte des plantes, des lieux où on peut les trouver à l’état naturel et des dates de floraison. On trouvera les sources en fin d’ouvrage et je remercie les auteurs.

Le lecteur sera peut-être étonné de ne trouver que 85 noms communs de plantes dans le livre. Ce sont ceux, qui ne prêtent pas à confusion, établis par l’IRD dans : Composition et Caractérisation de la flore indigène de Nouvelle-Calédonie ; plus quelques autres, bien établis.

L’ouvrage comporte plus de 400 photos qui représentent 259 espèces dont 179 sont endémiques. Ce guide est dédié à la merveilleuse flore Néo-Calédonienne.

Jacques BOTTET

Les commentaires sont fermés.